Etat : une aide qui doit s’inscrire dans la durée

Carcassonne Agglo Zoom Publié le 23 octobre 2018

Une semaine après les inondations destructrices qui ont touché notre département, tous nos efforts se concentrent sur le soutien à apporter aux communes et aux habitants sinistrés.

Les dégâts causés par cet événement climatique sont sans précédent. Soigner le traumatisme vécu par les sinistrés prendra du temps et, dès aujourd’hui, notre obligation est de reconstruire le territoire de Carcassonne Agglo pour les 4 000 personnes sinistrées et les 115 000 habitants impactés.

Réseaux d’eau potable, réseaux d’assainissement, voiries, ouvrages d’arts, bâtiments publics… ne serait-ce que dans l’espace public, réparer tous ces dégâts coûtera plusieurs centaines de millions d’euros : une somme que le grand nombre de communes sinistrées de notre agglomération et les collectivités locales sont dans l’incapacité d’assumer seules.

Gardant en tête le souvenir des inondations de 1999, nous nous rappelions de la venue du Premier Ministre Lionel Jospin. Apportant une aide conséquente de l’Etat, il nous permettait de financer rapidement les dépenses de reconstruction et de mettre en place de nouveaux dispositifs de prévention des inondations.

Aujourd’hui, les annonces du Président de la République nous interrogent. Nous saluons la levée des freins administratifs, l’assouplissement et la simplification des procédures, ainsi que le déblocage des premiers 80 millions d’euros qui nous permettront d’amorcer la reconstruction du territoire. Néanmoins, nous souhaiterions avoir une meilleure visibilité et des éclaircissements concernant l’avenir afin que nous puissions programmer rapidement les travaux nécessaires à la reconstruction et nous projeter sereinement sur les années à venir.

Nous attendions beaucoup de la venue du Président de la République. Nous espérions avoir des réponses financières à la hauteur des enjeux. Les premiers éléments vont dans le bon sens, mais nous savons, et le Président l’a lui même reconnu, que la reconstruction de notre territoire demandera beaucoup plus d’efforts financiers. C’est pourquoi, pour poursuivre notre action au service des habitants, nous veillerons à ce que l’action de l’Etat s’inscrive dans la durée.

Les Français ont fait preuve d’une solidarité incroyable cette semaine. Nous ne doutons pas que notre République fasse vivre cette solidarité.

 

Tags :