Budget 2019 : l’Agglo avance et transforme le territoire

À la une Carcassonne Agglo Publié le 24 avril 2019

Retrouvez ci-dessous une interview donnée concernant le budget 2019 de Carcassonne Agglo.

BUDGET : « Transformer l’essai »
Régis Banquet :
  
« Carcassonne Agglo est une jeune collectivité. Et depuis le début du mandat, on a agi pour restructurer la collectivité tant au niveau des finances que par la mutualisation des services. On a préparé les fondations pour le projet de territoire que l’on veut construire et qu’on avait dessiné avec nos concitoyens.
Aujourd’hui, au-delà de la collectivité de services que l’on reste, on devient aussi une collectivité de projets. On poursuit la maîtrise tout en concrétisant notre ambition de faire de Carcassonne Agglo un territoire attractif, durable et solidaire.
On a marqué l’essai, on veut le transformer. On peut dire que la machine Carcassonne Agglo est lancée. »  

BERAGNE : « Un symbole fort »
RB : « L’aménagement de la zone de Béragne est un symbole fort qui va permettre d’attirer de nouvelles entreprises. Il faut le dire et le répéter, ce ne sera pas une zone commerciale mais bien une zone d’aménagement concerté à destination d’entreprises de l’économie réelle.
On a déjà des contacts sérieux avec des sociétés hors département. Les premiers travaux d’accès depuis le rond-point sont prévus fin 2019. Un deuxième rond-point desservira ensuite les 26 hectares. Ce sera une zone à Haute Qualité Environnementale. On peut imaginer les premières installations fin 2020. »

INVESTISSEMENT : « Renforcer notre attractivité »
RB : 
« L’investissement reste fort. Il est encore de 14,2 M€  dans le domaine économique. On agit, budget après budget, pour mettre en place les infrastructures foncières au travers de nos zones d’activités, comme Béragne. Ce sont aussi les réseaux de télécommunication. Nos zones sont déjà équipées du THD.
Mais aujourd’hui, installer la fibre, tout le monde sait faire. On a choisi d’aller plus loin en proposant des services pour accompagner cette révolution : par exemple le futur Fablab en place dès cette année, équipé d’impression 3D et de découpe laser est à disposition des entreprises pour qu’elles aient les moyens de s’exprimer.
Notre territoire est aujourd’hui identifié au niveau national. Je suis de plus en plus sollicité par des élus d’autres territoires pour témoigner de notre expérience. »

TRANSITION CLIMATIQUE : « Être à  la hauteur de l’enjeu »
RB : « On investit (13,6 M€) sur la préservation de la ressource en eau, pour assurer l’alimentation en eau potable mais aussi le monde agricole au travers du schéma d’irrigation. Il faut préserver la qualité, mais je suis vigilant sur la question de la quantité. Pour cet été, s’il ne pleut pas, nous aurons des difficultés de distribution d’eau potable.
Dès cette année, nous relions le lac de Taure à l’usine de Maquens afin de faire passer les réserves de Carcassonne de 4 heures à 20 jours en cas d’accident. On agit aussi sur l’économie d’énergie dans l’habitat. La structure du PréAU, situé au centre-ville de Carcassonne, est un guichet unique pour les particuliers qui donne des conseils et les accompagne dans les recherches de financements. »

GESTION DU PERSONNEL : « Restructuration et maîtrise »
RB : « La collectivité arrive au bout de la restructuration avec la mutualisation de tous ses services supports avec le CIAS. On rend ainsi notre action encore plus efficace en évitant des doublons et on travaille avec les agents à l’amélioration de la qualité de vie au travail. Quant à la masse salariale, elle est parfaitement maîtrisée tout en prenant bien sûr en compte la progression de carrière statutaire des agents. »

 

Tags :